Docteur Folamour et mister Macron.

Docteur Folamour et mister Macron.

Docteur Folamour et mister Macron.

La meilleure manière de faciliter la com­préhen­sion du titre, est d’in­vers­er celui-ci.  Le gen­til Macron, pro­pre sur lui, la mèche rebelle policée à souhait, le cos­tume som­bre comme il sied à un notable, la cra­vate club et la main dans la main avec maman Brigitte c’est méta­mor­phosé.   Ce jou­venceau  s’est soudaine­ment mué en un fana­tique de la vac­ci­na­tion. Tel le doc­teur Folam­our qui obsédé de la guerre nucléaire préven­tive voulait détru­ire l’u­nion sovié­tique.  Ce caudil­lo en herbe, le doigt accusa­teur pointé sur les rétifs à la vac­ci­na­tion veut leur ren­dre une vie de merde. (sic)  Ce Savona­role en devenir veut déclencher le feu de l’en­fer sur ces imp­ies.  Ce Robe­spierre au verbe haut a sup­plan­té le per­son­nage falot qui croy­ait que la Guyane était une île. Revê­tant la tunique d’un Fouquier-Tinville, il morigène le gou­verne­ment libanais, il se voudrait con­sul de l’Eu­rope et fustige ceux qui ne sont rien. Son mépris des derniers de cordée ne s’ac­com­mode pas avec l’empathie avouée aux vac­cinés.  Sa frénésie  de piquous­es est-elle jus­ti­fiée par le seul altru­isme ou de sor­dides intérêts financiers vien­nent-ils inter­fér­er ? Ce nou­veau Néron incline t‑il son pouce en direc­tion du sol pour punir ces nou­veaux refuzniks à seul fin de con­tenter ses par­rains ? Enfant putatif de la haute finance, nour­ri au sein de la banque Roth­schild, il a pour les labos phar­ma­ceu­tiques les yeux de Chimène.  Mais il est matois le bougre, il se garde bien d’in­fliger aux forces de l’or­dre l’oukase qu’il réserve aux soignants et aux pom­piers.  Mais com­ment les policiers véri­fieront-ils la valid­ité des pass en lieux fer­més, puisqu’eux mêmes en sont exonérés.  Une ques­tion que per­son­ne ne pose me vient à l’esprit.

Qui va con­trôler les migrants illé­gaux ?  Devra t‑on repo­si­tion­ner un gabe­lou à chaque poste de douane en con­tra­dic­tion avec l’in­ter­dic­tion de l’Eu­rope de con­trôler nos fron­tières ?  A l’év­i­dence Folam­our- Macron n’en a cure.  Son seul but.  Faire pli­er les mau­vais français et de les offrir à la vin­dicte pop­u­laire est son unique obses­sion.  On évoque à demi-mot dans les milieux autorisés l’oblig­a­tion de pos­séder le pass san­i­taire pour aller vot­er. Cette mesure, si elle est mise en œuvre est sans équiv­oque les prémices d’une dictature.

Category : Réflexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :