Zorro Zemmour va t‑il arriver ? Est-il le messie ?

Zorro Zemmour va t‑il arriver ?  Est-il le messie ?

Zorro Zemmour va t‑il arriver ? Est-il le messie ?

Si d’au­cuns l’at­ten­dent comme le Messie  , d’autres le récusent.

Le Z de Zor­ro est indu­bitable­ment ancré dans l’in­con­scient col­lec­tif comme le Z du vengeur masqué.  Zem­mour, lui avance à vis­age décou­vert.  Il bous­cule le poli­tique­ment cor­rect avec la fougue d’un chevau-léger de l’empereur.     Il pour­fend avec brio les non-dits, il bal­aie d’un revers de main les pon­cifs.   Il cham­boule avec mal­ice les idées reçues.   En un mot c’est un icon­o­claste, car tel un éléphant dans un mag­a­sin de porce­laine il pié­tine avec allé­gresse les inter­dits.  Ne dit-on pas de lui, qu’il dit tout haut ce que les Français pensent tout bas.

Pour autant, il reste cir­con­spect.  Ira t‑il où n’i­ra t‑il pas ?   Telle est la ques­tion .    Il laisse enten­dre à mots cou­verts qu’il pense à la prési­den­tielle quand il se rase.  Mais ne con­firme pas sa can­di­da­ture.    Si celle-ci est souhaitée par bon nom­bre de ses fans, elle est red­outée par ses détracteurs et pos­si­bles concurrents.

Dans l’hy­pothèse qu’il soit en lice pour la course à la fonc­tion suprême, les sup­pu­ta­tions vont bon train.   Quel poten­tiel élec­toral peut-on lui imput­er ?  A qui sub­tilis­era t‑il des voix ?  A t‑il des sou­tiens financiers ? Aura t‑il les sig­na­tures néces­saires pour pos­tuler à inté­gr­er le pelo­ton des impé­trants ?  Est-il d’ex­trême droite ?

Si tel était le cas, n’est-il pas dan­gereux de lui accorder ses suf­frages ?  Est-il réal­iste lorsqu’il pro­pose de stop­per l’im­mi­gra­tion ?   Joue t‑il les Cas­san­dre lorsqu’il nous met en garde con­tre la per­ver­sité de l’is­lam ?  ( Gar­dons en mémoire la pra­tique de la taqiya )  Est-il crédi­ble lorsqu’il pro­pose des mesures applic­a­bles sans le con­sen­te­ment de la com­mis­sion européenne ?  L’Eu­rope nous ôte toute lib­erté de mou­ve­ment.      Ne pas vouloir détach­er le joug qui entrave nos déci­sions poli­tiques n’est pas cohérent si l’on veut entre­pren­dre des réformes unilatéralement.

Sur sa posi­tion envers l’Eu­rope, Zem­mour n’est pas très pro­lixe.  Il est donc pour nous une inter­ro­ga­tion qui sera peut être lev­ée par son prochain livre dont la paru­tion est immi­nente.   Nous repar­lerons sans doute bien­tôt de l’a­vancée des péripéties zemmouriennes.

Category : Actualités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :