Auteur/autrice : Gilles Rochard

Si Macron relevait le gant ?

Si Macron relevait le gant ?

Une sim­ple gifle soulève l’é­mo­tion dans le lan­derneau poli­tique et pro­cure à Macron un regain de pop­u­lar­ité.  Un maraud s’est per­mit de lever la main sur Jupiter.  Sac­rilège.  Crime de lèse-majesté. Cet acte odieux doit être puni dans l’heure avec la plus grande des sévérités. Trois jours suf­firont pour ren­dre un ver­dict, démon­trant ain­si la célérité des mag­is­trats. Cette rapid­ité d’exé­cu­tion n’est pas tou­jours la règle.  Ceux-ci sont par­fois enclins à retarder leurs inves­ti­ga­tions. Ain­si la jus­tice sem­ble rétive à instru­ire dans la pré­cip­i­ta­tion l’af­faire Benal­la.   Ce manque de réac­tiv­ité  est sans aucun doute dû à la per­son­nal­ité du mis…

Read More
Embuscade à Almoustarat.  Suite et fin

Embuscade à Almoustarat. Suite et fin

Les blessures de Michel sont dues à des éclats de fer­raille. Elles sont super­fi­cielles mais Philippe sem­ble plus grave­ment atteint.  D’un pre­mier exa­m­en som­maire, il ressort qu’un pro­jec­tile a fra­cassé son coude gauche, et qu’une sec­onde balle a per­foré l’é­paule et le bras droit de notre cama­rade. Heureuse­ment aucun organe vital n’est touché. Si la perte de sang est impor­tante, sa vie n’est pas en dan­ger. Même si notre opti­misme n’est pas entamé, il nous faut par­courir env­i­ron une cen­taine de kilo­mètres pour rejoin­dre Gao. Je prends en charge Philippe dans ma voiture. Allongé sur la ban­quette arrière il est…

Read More
Embuscade à Almoustarat.    Suite.

Embuscade à Almoustarat. Suite.

En effet, plusieurs assail­lants sont éch­e­lon­nés sur une courte dis­tance espérant ain­si nous stop­per sans dif­fi­cultés.  J’adopte immé­di­ate­ment le com­porte­ment que nous avions prévu, à savoir d’ac­célér­er et de réfléchir ensuite.  Afin de réduire le risque d’être touché, je prends une posi­tion de sécu­rité qui con­siste à se pencher sur la droite tout en gar­dant un œil sur la route. Cette action ne dure que quelques sec­on­des. Dans la lumière bla­farde de nos phares, j’aperçois des sil­hou­ettes armées sur la gauche de la piste qui pointent leurs armes dans notre direc­tion dans le but de nous stop­per. J’ac­célère sans doute insuffisamment…

Read More
Embuscade à Almoustarat.

Embuscade à Almoustarat.

Je suis par­venu à un âge où le passé occupe la majeure par­tie de mon exis­tence. Si l’avenir, de fait est réduit à por­tion con­grue, le présent con­siste à se col­leter avec ses sou­venirs. Cer­tains sont vio­lents, mais adoucis par la patine du temps, sont empreints d’une douce nos­tal­gie. Une aven­ture dis­simulée par­mi mes sou­venirs, frappe à la porte de ma mémoire. Jan­vi­er 1992 C’est le désert malien, la val­lée du Tilem­si dans le mas­sif de l’Adrar des Ifoghas, exacte­ment à Aguél’hoc où coincés depuis plusieurs jours, nous atten­dons le bon vouloir des autorités. La rébel­lion touareg nous joue un tour…

Read More
Que César prenne garde à la colère des légions !

Que César prenne garde à la colère des légions !

La grande muette va t‑elle pren­dre la parole ? Non. Pour l’in­stant les généraux en activ­ité s’ab­sti­en­nent d’émet­tre la moin­dre cri­tique envers l’in­sti­tu­tion. Seul le chef d’é­tat major, qu’il soit légal­iste ou car­riériste,  fustige les grands anciens qui osent franchir le Rubi­con. Ceux-ci par le sang ver­sé s’es­ti­ment en droit de s’in­surg­er quand ils sup­posent la patrie en dan­ger. Leurs détracteurs assè­nent  un argu­ment qui se veut ferme et défini­tif : l’ar­mée n’ pas d’opin­ion, elle est au ser­vice de la nation dont elle est le garant de son indépen­dance. Point final. Quelque soit ses états d’âme elle doit obéis­sance au chef…

Read More
%d blogueurs aiment cette page :