Auteur : Gilles Rochard

Le pont de la rivière Kibali (suite)

Le pont de la rivière Kibali (suite)

De retour à la mis­sion catholique je reprends le poste qui m’avait été assigné,  der­rière un morti­er. La nuit venue avec André et Carl­son qui nous a rejoint nous restons éveil­lés aidé en cela par le fra­cas des explo­sions et des tirs d’armes automa­tiques qui réson­nent dans le loin­tain. Il sem­ble que le pont soit la cible d’attaques mais nos forces résis­tent et empêchent tout fran­chisse­ment.  Le jour se lève enfin nous délivrant de l’incertitude de l’obscurité.  Les nou­velles n’incitent pas à un opti­misme démesuré, car l’offensive enne­mie parait d’envergure et notre com­bat d’arrière garde appa­rait dérisoire. Néan­moins nous obéis­sons aux ordres…

Read More
Le pont de la rivière Kibali.     ( Aventures africaines.)

Le pont de la rivière Kibali. ( Aventures africaines.)

Je pioche dans mes sou­venirs. Or par­mi ceux-ci l’Afrique occupe une part non nég­lige­able, le Zaïre en par­ti­c­uli­er. Ce retour dans le passé me remet en mémoire des moments de forte ten­sion. Inévitable­ment me vient à l’esprit l’épisode du pont de Nzoro que je nomme plus volon­tiers le pont de la riv­ière Kibali. Voici 20 ans pour être plus pré­cis 21 ans j’étais mem­bre d’un groupe de mil­i­taires au ser­vice du prési­dent Mobu­tu qui dirigeait le Zaïre.  D’ordinaire ces sol­dats sont affublés du terme qui se voudrait méprisant de mer­ce­naires.  Soit accep­tons celui-ci au même titre que sol­dats de for­tune.  Peu importe cela n’a aucune…

Read More
La torture. Un mal pour un bien?

La torture. Un mal pour un bien?

La tor­ture est con­damnable au même titre que la guerre, que la bombe atom­ique ain­si que la famine, les guer­res trib­ales, les hommes qui frap­pent leurs femmes et les mas­sacres d’innocents.  Pour­tant l’homme a tou­jours pra­tiqué des sévices envers ses con­tem­po­rains.  Fort d’un axiome tel que : la fin jus­ti­fie les moyens.  Il a pra­tiqué des atroc­ités sou­vent par pur sadisme.  Il est pour­tant des cas qui méri­tent réflex­ion.  Com­ment oblig­er le ter­ror­iste Salah Abdeslam à libér­er sa parole alors que son mutisme insulte nos morts et nos blessés, sinon par des moyens que la morale réprou­ve. Cette méth­ode d’investigation qui ali­mente…

Read More
Demain l’apocalypse? Demain la décroissance?

Demain l’apocalypse? Demain la décroissance?

Fix­er mon atten­tion sur un dan­ger en par­ti­c­uli­er alors qu’ils sont mul­ti­ples n’est pas sim­ple. Bien que d’importances iné­gales, ils sont tous mor­tifères.  L’histoire du monde est un réc­it dan­tesque ponc­tué d’évènements d’une vio­lence con­sid­érable. Tous les peu­ples ont con­nu au cours de leur his­toire des péri­odes de prospérité et de sta­bil­ité, entre­coupées d’épisodes trag­iques. Cer­taines civil­i­sa­tions ne surent résis­ter et dis­parurent pour tou­jours. D’autres se for­ti­fièrent dans le dés­espoir et retrou­vèrent des forces nou­velles pour se propulser au fir­ma­ment des nations. Mais tou­jours une lueur d’espoir per­me­t­tait d’entrevoir une issue heureuse. La sit­u­a­tion actuelle appa­raît plus dés­espérée, des hypothès­es pes­simistes…

Read More
Les vacances de M. Hulot.

Les vacances de M. Hulot.

Maintes et maintes fois sol­lic­ité pour occu­per un poste min­istériel, le roi de l’incertitude, l’empereur de la ter­giver­sa­tion, le pape de la valse hési­ta­tion, le tsar du ni oui ni non, le grand khan de la volte-face, le sovi­et suprême du peut-être ben que oui, peut-être ben que non, le grand mufti du quipro­quo, une fois n’est pas cou­tume a accep­té de servir Macron.  Cochon qui s’en dédit. Endos­sant sans doute un habit trop grand pour lui, il a abdiqué, ren­dant les armes en rase cam­pagne.  Démonétisé, ulcéré, moqué, démo­bil­isé, il offre sa démis­sion du gou­verne­ment par médias inter­posés.  Lassé sans doute…

Read More
%d blogueurs aiment cette page :