Catégorie : Actualités

Demain l’apocalypse? Demain la décroissance?

Demain l’apocalypse? Demain la décroissance?

Fix­er mon atten­tion sur un dan­ger en par­ti­c­uli­er alors qu’ils sont mul­ti­ples n’est pas sim­ple. Bien que d’importances iné­gales, ils sont tous mor­tifères.  L’histoire du monde est un réc­it dan­tesque ponc­tué d’évènements d’une vio­lence con­sid­érable. Tous les peu­ples ont con­nu au cours de leur his­toire des péri­odes de prospérité et de sta­bil­ité, entre­coupées d’épisodes trag­iques. Cer­taines civil­i­sa­tions ne surent résis­ter et dis­parurent pour tou­jours. D’autres se for­ti­fièrent dans le dés­espoir et retrou­vèrent des forces nou­velles pour se propulser au fir­ma­ment des nations. Mais tou­jours une lueur d’espoir per­me­t­tait d’entrevoir une issue heureuse. La sit­u­a­tion actuelle appa­raît plus dés­espérée, des hypothès­es pes­simistes…

Read More
Les vacances de M. Hulot.

Les vacances de M. Hulot.

Maintes et maintes fois sol­lic­ité pour occu­per un poste min­istériel, le roi de l’incertitude, l’empereur de la ter­giver­sa­tion, le pape de la valse hési­ta­tion, le tsar du ni oui ni non, le grand khan de la volte-face, le sovi­et suprême du peut-être ben que oui, peut-être ben que non, le grand mufti du quipro­quo, une fois n’est pas cou­tume a accep­té de servir Macron.  Cochon qui s’en dédit. Endos­sant sans doute un habit trop grand pour lui, il a abdiqué, ren­dant les armes en rase cam­pagne.  Démonétisé, ulcéré, moqué, démo­bil­isé, il offre sa démis­sion du gou­verne­ment par médias inter­posés.  Lassé sans doute…

Read More
la France de mon enfance.

la France de mon enfance.

C’est un temps que les moins de soix­ante ans ne peu­vent pas con­naitre. La télé était bal­bu­tiante. Amstrong n’avait pas encore foulé le sol lunaire, non pas le cycliste, l’autre. Le télé­phone était l’apanage des élites finan­cières, la voiture per­me­t­tait aux nota­bles de ren­forcer leur nota­bil­ité. Les grandes sur­faces n’avaient pas encore défig­urées les ban­lieues. Les immeubles étaient encore de taille humaine.  Les vacances s’étalaient sur trois semaines et les cinquante heures de tra­vail heb­do­madaire étaient la norme.  Qua­torze ans était l’âge légal pour entamer une vie de tra­vail et les mil­i­taires sor­taient en ville en uni­forme sans ris­quer des…

Read More
Croissance ou décroissance ?

Croissance ou décroissance ?

Est-il judi­cieux de lancer une pareille inter­ro­ga­tion en péri­ode esti­vale ?  Ce moment prop­ice au délasse­ment, à la vacuité intel­lectuelle, à la paresse, à l’abandon des corps et aux dépens­es exces­sives, oppor­tun ou pas prenons quelques instants fugi­tifs pour évo­quer le futur. Quel avenir pré­parons nous pour nos enfants ?  Si notre vision du lende­main s’accommode des infor­ma­tions lénifi­antes et abêtis­santes dis­til­lées par des médias aux ordres car stipendiés par le pou­voir.  Alors c’est un par­cours jonché de ros­es et de sen­teurs aphro­disi­aques que nous lais­serons à nos enfants. Leur avenir ne peut être que sere­in.  Ils seront pourvus d’un tra­vail…

Read More
Affaire Benalla.  Passez muscade!

Affaire Benalla. Passez muscade!

Cette anci­enne expres­sion sied à mer­veille à la sit­u­a­tion actuelle.  Passez mus­cade, ni vu ni con­nu,  le tour est joué.  Les médias font leurs choux gras de cette comé­dia dell’arte qui jour après jour dévoile son lot de révéla­tions.  Ces épisodes que cer­tains mau­vais coucheurs cherchent à trans­former en affaire d’état, n’est ni plus ni moins qu’un pare feux des­tiné à occul­ter les vrais prob­lèmes.  Ain­si se focalis­er sur des inter­ro­ga­tions au demeu­rant légitimes sur ce Benal­la, de laiss­er entrevoir de som­bres machi­na­tions, de sus­pecter des liens plus qu’amicaux entre les pro­tag­o­nistes est de bonne guerre et per­met de laiss­er…

Read More
%d blogueurs aiment cette page :