La repentance du chef de l’état

La repentance du chef de l’état

La repentance du chef de l’état

Il sem­ble que nous ayons un chef de l’état adepte de la repen­tance. Il parait pren­dre plaisir à dén­i­gr­er notre pays, au risque de ren­voy­er au monde une image détestable de notre nation.

Sa démarche s’apparente à du masochisme mondain en appuyant la où ça fait mal. Ses pro­pos tenus à Alger pour clamer que la coloni­sa­tion était un crime con­tre l’humanité, visaient sans doute prin­ci­pale­ment l’Algérie que nous avions pour­tant dévelop­pée grâce au courage des pieds noirs.


Boute­flikha devait se frot­ter les mains, buvant du petit lait en écoutant cet oligophrène débin­er son pro­pre pays — incon­science ou cal­cul — toute nui­sance à notre nation est bien­v­enue ! Un événe­ment récent sem­ble le con­firmer: Peut-on penser un seul instant que morigén­er un général en place publique rehaussera le pres­tige de l’armée ? Quel affront de mépris­er ain­si le chef d’état major des armées ! Les cen­tu­ri­ons res­teront-ils tou­jours le petit doigt sur la cou­ture du pan­talon?

Par hasard si notre jeune prési­dent man­quait d’imagination, je voudrais lui sug­gér­er quelques pistes pour l’aider dans sa quête de repen­tance servile.
Un petit signe envers la Grèce me parait être un bon début. En effet, en 279 av Jésus christ, Bren­nus et ses troupes Vol­sques Tec­tosages en tête dévastèrent Delphes, avant il est vrai de subir une défaite sans gloire.

De même pour l’Italie un mea cul­pa serait le bien­venu: un chef Gaulois égale­ment nom­mé Bren­nus fon­dit sur Rome en 390 av Jésus Christ pour piller et tuer sans aucun dis­cerne­ment, la ville ne dut son salut qu’a ses oies. Les Gaulois donc de futurs Français pil­lèrent allè­gre­ment l’Italie durant des années de 367 à 349 ce qui n’est pas rien.

Pour les croisades deux siè­cles de tueries, de mas­sacres en tout genre, devraient suf­fire pour présen­ter des excus­es à Israël ain­si qu’aux Pales­tiniens.
Bat­tons notre coulpe car un cas mag­nifique de géno­cide se présente à nous, plus proche mais pas moins intéres­sant en 1899 la mis­sion Voulet Chanoine avait pour ordre de con­quérir le Tchad, la colonne con­sti­tuée pu au cours de ses péré­gri­na­tions dévaster, piller, mas­sacr­er les pop­u­la­tions autochtones dans les ter­ri­toires du Niger et du Tchad avec l’aide il est vrai d’une troupe de 600 guer­ri­ers africains.

Notre prési­dent pour­rait égale­ment se fla­geller et s’excuser auprès de la France, pour les excès de la république française qui guil­loti­na si j’ose dire a tour de bras au cours des années 1792, 93 et 94. Un petit mot de repen­tance pour les vendéens qui subirent un géno­cide bien oublié, pour­tant les colonnes infer­nales du général thureau firent du bon ouvrage. La roy­auté après l’édit de Nantes remis au pas les camis­ards avec la manière forte, ce qui devrait suf­fire a louis IV d’intégrer cette liste non exhaus­tive de mas­sacreurs.

Quel pays igno­ble que la France, que de turpi­tudes, sans doute gou­verné par de som­bres sadiques.

Voila prési­dent, du grain à moudre
être et dur­er.

Category : Actualités , Réflexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :