Glyphosate: Interdire ou ne pas interdire ?

Glyphosate: Interdire ou ne pas interdire ?

Glyphosate: Interdire ou ne pas interdire ?

Là est la ques­tion. Ce pro­duit que les agricul­teurs por­tent aux nues, célébrant son action  comme indis­pens­able à la survie de l’humanité, sem­ble pour­tant sujet à polémique. Estimer que ce super désherbant peut être coupable de provo­quer cer­taines mal­adies est plus qu’une pos­si­bil­ité. L’associer à la dis­pari­tion d’une quan­tité non-nég­lige­able d’insectes ne relève pas de l’affabulation. Une étude récente en Alle­magne nous informe que 75% des insectes ont dis­paru. Bien sûr, nous ne pou­vons pas imput­er ces dis­pari­tions au seul glyphosate, les nom­breux pes­ti­cides, fongi­cides et autres sont égale­ment respon­s­ables.

Mais restons sur le glyphosate. Com­ment com­pren­dre le raison­nement de nos élus, qu’ils soient européens ou français ? Envis­ager l’interdiction de ce pro­duit apparem­ment can­cérigènes est très bien, mais pourquoi pro­longer son emploi durant 3, 5 ou 10 ans ? Sem­ble t-il, pour épuis­er les stocks… C’est crim­inel ! Osons com­par­er ce cas à celui d’un assas­sin que l’on arrêterait, en con­statant que son arme con­tient encore des car­touch­es. Accepterait-on que celui-ci con­tin­ue son œuvre destruc­trice en épuisant son stock de muni­tions ? Ce com­porte­ment mor­tifère est à con­damn­er fer­me­ment.

Que fait notre min­istre Hulot ? Va t-il avaler des couleu­vres encore longtemps sans éprou­ver le besoin de vom­ir ? Quant aux agricul­teurs qui réfu­tent depuis longtemps le terme de paysans, ont-il per­du le bon sens que l’on attribue d’ordinaire à cette cor­po­ra­tion ? Au demeu­rant, peut-on accepter de leur part des argu­ments se référant aux seuls coûts financiers ? On peut douter de leur bonne foi, car laiss­er accréditer l’idée qu’un tiers d’entre-eux gagne moins de 350€ par mois est une douce plaisan­terie. Si par hasard ce chiffre se révélait réal­iste, alors les bras m’en tombent ! Car excuser du peu, il faut être très con pour inve­stir de fortes sommes en matériel,  four­rage et autre pour obtenir 350€ de salaire. Ou alors, on nous ment de manière éhon­tée, dans quel but ?!

 

Category : Réflexion Tags : , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :