L’Europe, Utopie dangereuse ou réalité intangible ?

L’Europe, Utopie dangereuse ou réalité intangible ?

L’Europe, Utopie dangereuse ou réalité intangible ?

Le brex­it anglais encour­age notre réflex­ion. Notre avenir est -il irrémé­di­a­ble­ment lié à l’union européenne ? N’existe t-il aucune alter­na­tive, aucune porte de sor­tie ?  Seule l’option de l’Europe peut  et doit être la panacée capa­ble de résoudre tous nos prob­lèmes.  Pour­tant nous français avons quelques soucis. Addi­tion­nons tous les citoyens non pourvus d’un tra­vail sta­ble et nous frôlons les six mil­lions de chômeurs. Si nous ajou­tons les neuf mil­lions de pau­vres que nous prê­tent cer­tains par­tis poli­tiques ou syn­di­cats, cela donne du grain à moudre à tous les détracteurs du moloch européen.  La pau­vreté est rel­a­tive, si nous com­parons le niveau de vie d’une per­son­ne en dif­fi­culté dans nos con­trées avec celle d’une famille africaine qui vit en brousse, nous devons mod­ér­er notre ire.

L’appartenance à cette pseu­do union européenne dis­pen­satrice de bon­heur ne sem­ble pas nous apporter la félic­ité que nous seri­ons en droit d’attendre.  Les efforts démesurés que four­nissent nom­bres d’hommes poli­tiques pour nous con­va­in­cre des bien­faits de cette union con­tre nature ne sem­blent pas très con­va­in­cants.  Pour­tant les têtes pen­santes qui forgèrent peu à peu cette fusion des états sou­verains en une entité supra nationale pour­suiv­ent à coup sûr un but, lequel ?  Est-il de sus­citer une péri­ode de prospérité favor­able à l’enrichissement des nations provo­quant ain­si la dis­pari­tion de la paupéri­sa­tion ?  Est-il d’assurer une paix durable entre des états belliqueux en gom­mant un nation­al­isme latent au prix d’une sou­veraineté occultée ?

Billevesées que tout ceci, les soubre­sauts pop­ulistes qui agi­tent l’union démon­trent par leurs ampleurs que ces bonnes dis­po­si­tions ne sont que leur­res et attrape gogos.   Nos lib­ertés tron­quées, nos sou­verainetés bafouées, nos vies boulever­sées  par le ter­ror­isme, nos économies minées par le chô­mage, tout démon­tre la nociv­ité de cet assem­blage dis­parate. Nous déplorons égale­ment la porosité de nos fron­tières nous exposant ain­si à subir une immi­gra­tion défer­lante et non souhaitée.  Curieuse­ment cette sit­u­a­tion sem­ble con­venir à nos élus qui ne s’opposent que très mod­este­ment à ce change­ment de pop­u­la­tion.  L’islam con­quérant car tel est sa fonc­tion, nous sub­merge peu à peu avec l’assentiment des traitres qui nous gou­ver­nent.  Dif­férences d’origine, dif­férence de traite­ment. Avons nous oublié les bom­barde­ments des forces européennes sur la Ser­bie en 99 favorisant ain­si les régimes prô­nant l’islam ?

Toutes ces trahisons ont-elles pour voca­tion d’ostraciser les nations pour les diluer dans une vaste gou­ver­nance mon­di­ale que sem­ble souhaiter les élites finan­cières en par­ti­c­uli­er nord-améri­caine ?  Vivons nous les derniers instants de l’Europe entrée en ago­nie dans les affres du Brex­it, peut être bien­tôt du Frex­it et de l’Italexit ?   Où devons pass­er sous les fourch­es caudines étab­lis par les féaux de la finance mon­di­ale tels que les Jean Mon­net agent de l’impérialisme yan­kee?

Lut­ter ou dis­paraitre ?

Category : Actualités , Réflexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :