Les féministes ont-elles vocation à disparaître ?

Les féministes ont-elles vocation à disparaître ?

Les féministes ont-elles vocation à disparaître ?

Bon­jour.
Mal­gré mes ennuis de san­té encore peu éclair­cis, je reprends mon cray­on pour exprimer mon désar­roi face aux événe­ments par­fois trag­iques qui se suc­cè­dent à une rapid­ité com­mune à ce siè­cle dépourvu de patience.
Un sujet majeur me taraude : les fémin­istes sont-elles vouées à dis­paraître ?
Ques­tion qui peut paraître futile ou icon­o­claste, c’est selon. Tant ce mou­ve­ment “homo­cide” prend de l’am­pleur.
Il y a peu, j’avais avec une proche voi­sine une dis­cus­sion exempte d’an­i­mosité et d’une cour­toisie de bon aloi. Lorsque son pro­pos pour une cause qui jusqu’à lors n’avait pas été abor­dée devint véhé­ment.
Désarçon­né par sa fougue, je fai­sais pâle fig­ure. Ma voi­sine fémin­iste enragée fit feu de tout bois. Elle mani­ait des argu­ments impa­ra­bles en faveur de la dis­pari­tion du mâle qui me lais­sait pan­tois.
Elle arguait que les femmes n’avaient aucune­ment besoin des hommes. Des objets de plaisir mod­ernes rem­plaçaient avan­tageuse­ment la présence de l’homme ( peut-être seront-ils con­nec­tés ?)
De sur­croit la pro­créa­tion assistée pour toutes et tous change les par­a­digmes et laisse por­tion con­grue à l’homme. Ma fémin­iste assur­ait que le sci­ence pal­li­ait aisé­ment aux incon­vénients inhérents à la nature.
Le sperme humain devrait dis­paraître au prof­it d’un ersatz conçu dans un lab­o­ra­toire. Les enfants ain­si éclos dans une éprou­vette seront de fac­to les spadassins qui oeu­vreront à la dis­pari­tion de la sur­face du globe de l’homme infâme exploiteur de la femme.
Le verbe est haut mais le pas­sage à l’acte est par­fois dif­fi­cile. Ain­si j’ig­nore le com­porte­ment de ma voi­sine avec son con­joint dans le secret de l’al­côve. Peut-être n’est- elle pas aus­si caté­gorique ? Mais cela ne nous regarde pas.
L’in­tu­ition fémi­nine n’est-elle qu’une légende ? Ma voi­sine n’a pas l’om­bre d’un doute quant à la vic­toire promise aux femmes qui pour­ront à loisir pourquoi pas expéri­menter les amours saphiques.
Toute soumise à la fougue de son argu­men­ta­tion, elle ne pressent pas que la dis­pari­tion de l’homme risque de précéder de peu la dis­pari­tion de la femme.
Car les labos util­isant les bien­faits de la sci­ence rem­placeront le ven­tre des femmes par des éprou­vettes. Ce qui n’est qu’une hypothèse far­felue peut devenir demain une réal­ité. Dès lors ne seront mis au monde que des clones, d’une var­iété unique tout à la dis­po­si­tion des gou­ver­nants du futur. N’ou­bli­er pas mes­dames que de la roche tarpéi­enne au capi­tole il n’y a qu’un pas.
Prochaine­ment la suite des Comores.

Category : Actualités

1 thought on “Les féministes ont-elles vocation à disparaître ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :