Les Comores. Suite et fin.

Les Comores.  Suite et fin.

Les Comores. Suite et fin.

L’océan en grand timide se cachait dans les ténèbres. L’ob­scu­rité engloutis­sait les flots et seul le fra­cas inces­sant des vagues se brisant sur les rochers révélait sa présence. Or brusque­ment la noirceur des ondes se vit transper­cée par une mul­ti­tude de lueurs fan­toma­tiques. Des dizaines de lumignons en mou­ve­ment sig­nalaient la ronde des galawas. Ces embar­ca­tions ne sont que de frêles esquifs employés par les petits pêcheurs qui pra­tiquent une pêche côtière et vivrière.
Notre sur­prise s’a­joute à l’in­quié­tude que nous éprou­vons pour la réus­site de l’opéra­tion. La pro­fu­sion de ces bar­ques met à mal la dis­cré­tion impéra­tive que nous recher­chons et l’ef­fet de sur­prise que nous escomp­tons n’est plus de mise.
Le temps filait et l’an­goisse nous tenail­lait, ces putains de bateaux doivent absol­u­ment regag­n­er leurs ports d’at­tach­es avant la venue de nos amis. Nous rageons car nous n’avons aucun moyen de chang­er le cours des choses.
Heureuse­ment l’ex­péri­ence des hommes apporte à la sagesse pop­u­laire la foi en les proverbes tel que : la for­tune sourit aux auda­cieux. Cette affir­ma­tion n’est pas dénuée de vraisem­blance, car se pli­ant à la cou­tume, nos pêcheurs bre­douilles ou pas s’éloignent douce­ment lais­sant l’océan retrou­ver sa soli­tude.
Nous pous­sons un grand ouf de soulage­ment et reprenons notre vigie, en scru­tant l’hori­zon qui appa­rait furtive­ment aidé en cela par une lune nais­sante.
Nous égrenons les heures avec impa­tience. A l’in­stant où le doute s’in­stalle, la magie s’opère. Appa­rais­sent comme sur­git des flots qua­tre zodi­acs qui moteurs coupés vien­nent s’é­chouer sur la grève.
Le débar­que­ment peut com­mencer.
Pour les curieux de la suite de l’aven­ture, se référ­er à mon livre. Mer­ce­naire sans blagues ? aux édi­tions Gra­ziel.

Category : Actualités

1 thought on “Les Comores. Suite et fin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :