Le turlupin a encore frappé.

Le turlupin a encore frappé.

Le turlupin a encore frappé.

Nous vivons une époque for­mi­da­ble. C’est Ain­si que les éter­nels insat­is­faits peu­vent exprimer leur cour­roux, car les motifs d’ex­as­péra­tions sont légion et surtout d’une var­iété décon­cer­tante.
Notre humoriste nation­al a encore frap­pé. Le turlupin a dévoilé son nou­veau cheval de bataille : le séparatisme. Prenant con­science, certes tar­di­ve­ment de la nociv­ité de l’idéolo­gie salafiste et wah­habiste, il dégaine sa botte secrète. Afin de con­tre­car­rer ces idées qui met­tent en péril les valeurs répub­li­caines qui sou­venons nous sont apposées sur le fron­ton des mairies : Lib­erté Egal­ité Fra­ter­nité. Il sort de son cha­peau une idée force qui j’en suis sur va dis­tiller la peur dans les madrasas.
De ren­dre l’é­cole oblig­a­toire aux enfants âgés de trois ans ter­roris­era à coup sur les bar­bus. Mais l’esto­cade que Macron appli­quera aux séides du prophète est inat­ten­due et con­fon­dante de sim­plic­ité : nous devons éten­dre l’ap­pren­tis­sage de l’arabe à tous nos petits écol­iers impa­tients d’ap­pren­dre la langue des lumières.
Cette mesure d’une dureté implaca­ble doit figer sur place l’a­vance du com­mu­nau­tarisme que l’on croy­ait inex­orable. Mais si l’on est d’une nature sep­tique et peu enclin à avaler des inep­ties, on peut soupçon­ner que ces propo­si­tions sur­gies de cerveaux dérangés don­neront l’oc­ca­sion à Charles Mar­tel de se retourn­er dans sa tombe.
Prob­a­ble­ment les ten­ants de la charia en rigo­lent encore, ils se tien­nent les côtes tant Macron est un adver­saire à leur goût. Cet être infatué de sa per­son­ne est un mélange de faux ingénu et de Nar­cisse mât­iné d’un per­ro­quet qui adore péror­er et tancer les gou­ver­nants de pays sou­verains.
Il devient urgent de ren­voy­er dans ses foy­ers et les jupes de maman ce tar­tarin qui se veut Jupiter.
Que n’au­rait on pas dit si en 1939 le prési­dent du con­seil, en l’oc­cur­rence Dal­adier, avait con­seil­lé aux français d’ap­pren­dre l’alle­mand, seule mesure à ses yeux capa­ble de blo­quer les pro­jets hégé­moniques de l’Alle­magne. Hitler aurait hurlé de rire.
PS :
Si j’avais l’or­eille de notre prési­dent omni­scient, ma sug­ges­tion serait celle-ci : pour com­bat­tre avec suc­cès le séparatisme il suf­fit à la pop­u­la­tion française de se con­ver­tir en masse à l’is­lam.
Elle est pas bonne l’idée ?

Category : Actualités

1 thought on “Le turlupin a encore frappé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :