L’islamo gauchisme. Quèsaco ?

L’islamo gauchisme.  Quèsaco ?

L’islamo gauchisme. Quèsaco ?

C’est le nou­v­el attrape gogos que la gauche et l’ extrême gauche ont mis en œuvre depuis la qua­si dis­pari­tion de l’élec­torat ouvri­er.  Les pro­los ou ce qu’il en reste ont mas­sive­ment déserté les par­tis se récla­mant de l’in­ter­na­tion­al marx­iste pour ral­li­er les rangs du rassem­ble­ment national.

Changeant son fusil d’é­paule, l’ex­trême gauche a sauté sur ce nou­veau lumpen pro­lé­tari­at, comme la vérole sur le bas clergé.  Priv­ilé­giant l’in­stinct de survie, les ten­ants de cette idéolo­gie dor­lotent l’élec­torat musul­man.   Mais ce poten­tiel de voix est d’une nature notoire­ment déli­cate à manier car encadrée par des maîtres à penser retors  mani­ant avec maes­tria la taqiya. Ces suf­frages n’of­frant aucune analo­gie avec l’élec­torat ouvri­er du passé, de soutenir et de cajol­er les habi­tants des ban­lieues, n’est pas sans risque.

Cette pop­u­la­tion d’où émerge une jeunesse désoeu­vrée, à la recherche d’un idéal ancien sur­gi des sables du désert est à des années lumière des aspi­ra­tions des par­tis tra­di­tion­nels français. La manip­u­la­tion de cette jeunesse par des Machi­av­el en herbe, peut à terme accouch­er d’une cat­a­stro­phe. La vieille maxime que “pour souper avec le dia­ble il faut une longue cuil­lère” n’a rien per­du de son actualité.

Com­pa­ra­ble au mariage de la carpe et du lapin, ce copinage  risque de porter préju­dice à la com­posante chré­ti­enne et athée de notre pays.  Notre céc­ité n’oc­culte en rien l’idéolo­gie con­quérante de l’is­lam qui cherche à impos­er l’oum­ma sur des ter­res de mécréance ( dar-el-kufr ).  De favoris­er ce pro­jet dia­bolique pour des intérêts pure­ment poli­tiques est pro­pre­ment sui­cidaire. C’est de la trahi­son.  Ces néo-col­lab­o­ra­teurs, dont le chef de file est un vieux politi­card rou­blard et suff­isant qui à maintes repris­es a démon­tré sa détes­ta­tion du petit peu­ple, risquent à l’in­star des révo­lu­tion­naires de 1793 un jour de per­dre leurs têtes.

Met­tre le loup dans la berg­erie est une manœu­vre que bien des stratèges ont amère­ment regretté.

On peut déduire sans grand risque d’être démen­ti, que l’is­lamo gauchisme est une com­posante sup­plé­men­taire qui vise à accom­pa­g­n­er les forces occultes à l’œu­vre dans la destruc­tion de notre pays.

Category : Actualités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :