La liberté de parole

La liberté de parole

La liberté de parole

La France est un pays for­mi­da­ble, le pays des droits de l’homme, le phare de l’humanité, le pays des lib­ertés, la référence en démoc­ra­tie, le mod­èle que le monde entier nous envie  ! Cette belle image est pour­tant écornée. Notre lib­erté de parole est jugulée par des lois … Elle n’est donc pas totale.  Il suf­fit d’employer un ton badin pour évo­quer cer­taines sit­u­a­tions por­teuses de prob­lèmes, et pata­tras, cette lib­erté nous est con­fisquée au nom des grands principes énon­cés par une for­mule mag­ique :  les valeurs répub­li­caines. Et celles-ci ne sauraient tolér­er aucun man­que­ments.

C’est ain­si qu’un quidam qui énon­cerait des pro­pos met­tant en cause une reli­gion qui propage des règles de vie bous­cu­lant nos tra­di­tions, se ver­rait tax­er d’islamophobe et de ce fait, encour­erait les foudres de la jus­tice.  Pour­tant, si l’on con­sid­ère qu’un mou­ve­ment de pen­sée est néfaste pour l’avenir de notre pays, il est du devoir de cha­cun de s’y oppos­er.  A l’évidence, ce com­porte­ment sera taxé de déviance —  donc poten­tielle­ment puni.

Quelles sont les moti­va­tions des per­son­nes — et elles sont nom­breuses — qui entra­vent la défense de notre pays, en adop­tant un com­porte­ment qui favorise la venue d’une pop­u­la­tion por­teuse de valeurs aux antipodes des nôtres ? Cette manœu­vre sui­cidaire est com­pa­ra­ble à celle adop­tée par des aris­to­crates qui prirent fait et cause pour la révo­lu­tion hâtant en cela la dis­pari­tion de leur caste.  Il est à not­er que la plu­part a fini sur l’échafaud.  La révo­lu­tion dévore très sou­vent ses enfants.

De par mon âge avancé, j’ai pu con­naître une époque où l’on pou­vait dénon­cer les accoin­tances du par­ti com­mu­niste avec une puis­sance étrangère. On pou­vait donc fustiger les nui­sances de ce mou­ve­ment envers notre pays sans ris­quer la prison.  A l’évidence, ces voix dis­cor­dantes étaient soumis­es à la vin­dicte pop­u­laire, aidée en cela par une presse aux ordres.   Si…si j’ai con­nu la sit­u­a­tion où seuls les réac­tion­naires osaient lut­ter con­tre les forces de pro­grès.  Mais la parole était libre…

Si l’on ambi­tionne que notre pays reste une terre de lib­erté, nous devons œuvr­er con­tre l’oligarchie qui gou­verne et con­tre cette idéolo­gie issue de ter­res loin­taines.

Allons nous apporter une nou­velle jeunesse à des mots comme.…résistance et …col­lab­o­ra­tion?

Category : Actualités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :