faut-il juger les djihadistes en France?

faut-il juger les djihadistes en France?

faut-il juger les djihadistes en France?

Nous voici affligé d’un cas de con­science cornélien. Soit accepter que les tueurs de daech soient jugés dans le pays qui a souf­fert de leurs activ­ités avec des con­séquences prob­a­ble­ment funestes.   Soit deman­der l’extradition de ces pau­vres garçons, qui ont con­tre leur gré pra­ti­quer la décol­la­tion de cer­tains récal­ci­trants envers cette belle idéolo­gie mise en avant par les par­ti­sans d’un islam orig­inel.

Le but de cette solu­tion est cela va de soi de juger avec la plus grande impar­tial­ité ces sauvageons.   Gageons que la peine infligée sera en adéqua­tion avec les méfaits qui nous autorisent à les traduire en jus­tice.  Cessez voulez vous de rire aux éclats, nous avons par­mi nous des per­son­nes con­va­in­cues de la pos­si­ble réin­ser­tion de ces indi­vidus, après une dérad­i­cal­i­sa­tion bien menée.

Dans un monde bien ordon­né nous n’aurions pas la pos­si­bil­ité de débat­tre de ce grave prob­lème.  trans­portons nous ailleurs. Si ces assas­sins avaient sévis au USA, dans un état pra­ti­quant la peine cap­i­tale. nous n’aurions sans doute pas eut l’outrecuidance d’exiger l’extradition de nos ressor­tis­sants, afin de les sous­traire à l’exécution de leurs peines.      Les défenseurs de l’abrogation de la peine de mort furent d’une dis­cré­tion de vio­lettes lors de l’application de celle-ci à l’encontre de per­son­nages tels que les prési­dents irakien ou roumain, voir libyen.   Les exé­cu­tions au sabre pra­tiquées en Ara­bie Saou­dite lais­sent de mar­bre tous ces pleur­nicheurs pro­fes­sion­nels.

Com­ment ressen­tir une once de man­sué­tude  pour des êtres  coupables d’avoir mas­sacrés des gens qui avaient l’idée saugrenue d’entretenir une pen­sée déviante aux yeux de leurs directeurs de con­science.  Ces sociopathes jugés chez nous écop­eraient d’une peine sans aucune équiv­a­lence avec la hau­teur de leurs crimes.

Si nous accor­dons notre con­fi­ance à des juges qui n’ont rien d’un Torque­ma­da,  prob­a­ble­ment ils offriront une deux­ième chance à ces gens,  clé­mence qui ne fût pas offerte à leurs vic­times.     Argu­ment pour un juge­ment dans le pays qui a souf­fert de leurs exac­tions.  ils sont pour la plu­part bina­tionaux, de fait mem­bre de l’oumma donc jus­ti­cia­bles en terre d’islam.

 

Category : Actualités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :