viol ou consentement?

viol ou consentement?

viol ou consentement?

Un procès en cours nous incite à la réflex­ion, un homme de 28 ans a entamé une rela­tion sex­uelle avec une fil­lette  de 11ans.  con­sen­tie ou subie?  Les juges devront s’employer à définir si cet acte peut être qual­i­fié de viol ou de liai­son con­sen­tie.  Il sem­blerait que le viol sera retenu, donc pas­si­ble de juge­ment.

Les experts se déchirent, la matu­rité sex­uelle d’une fil­lette de 11ans est-elle assez accom­plie pour accepter de son plein gré une rela­tion avec un majeur?  Dans le passé les critères d’évaluation étaient plus sim­ples, un majeur qui obte­nait des faveurs d’ une mineure encour­ait les foudres de la loi.

Autres temps autres mœurs, aujourd’hui les doc­teurs de la loi argu­mentent sur l’âge où un con­sen­te­ment serait accept­able. 15..14..13.  Cer­tains défend­ent l’hypothèse que pren­dre en compte la dif­férence d’âge serait prop­ice à dimin­uer le préju­dice.  Ain­si un jeune majeur de 18 ans tripotant une gamine de 11ans serait en droit d’attendre de la man­sué­tude de la part de ses juges.  l’acte de pédophilie serait soumis à un barème édic­té par des lég­is­la­teurs obéis­sant à une logique loufoque por­teuse de toutes déviances.    Les avis favor­ables, car ils exis­tent qui pro­posent d’abaisser au max­i­mum l’âge légal qui autoris­erait des rela­tions sex­uelles avec des parte­naires d’âges indif­férents sem­blent gag­n­er du ter­rain.

Il est vrai que cer­tains pays du sud admet­tent volon­tiers le mariage de jeunes filles que nous qual­i­fieri­ons de fil­lettes, sans prob­lème de con­science.   Sou­venons nous en France, les années 60..70 virent des jour­naux pro­gres­sistes aidés en cela par la gauche caviar militer pour la lib­erté sex­uelle des enfants.   Un ancien député européen s’ était van­té de tripot­er des enfants sans émou­voir out­re mesure le lan­der­nau poli­tique.

Quelques années aupar­a­vant j’avais soutenu l’idée saugrenue que le futur con­sacr­erait une lib­erté totale des moeurs  et que les amours juvéniles seraient admis à l’instar des amours saphiques ou celui des éphèbes.

Nous appro­chons à grands pas de cette final­ité, le mariage pour tous, la PMA, bien­tôt la GPA sont les signes avant coureurs d’une société qui abolit tous les tabous.  Est-ce le signe d’une société à son apogée ou celui de son déclin.   A cha­cun sa vérité.

Category : Réflexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :