panem et circenses

panem et circenses

panem et circenses

Pour ceux qui comme moi ne sont pas des latin­istes, cela sig­ni­fie du pain et des jeux.  Cette méth­ode était employée pour con­serv­er une paix sociale, ce qui s’apparente à une manip­u­la­tion, donc de la pro­pa­gande.  Un esprit sournois pour­rait con­stater que cette locu­tion reste d’actualité.  En effet si pour le pain, chaque citoyen à son con­tente­ment, même si les moyens pour l’obtenir ne sont pas ceux qui découlent de la sueur de son front.  Per­son­ne dans notre pays ne meure d’inanition faute de nour­ri­t­ure.

Pour les jeux si les romains se con­tentaient du cirque, nos dirigeants actuels  ont à leurs dis­po­si­tions une pléthore de dis­posi­tifs. Les plébéiens antiques se devaient d’adoucir les reven­di­ca­tions légitimes qu’ils pou­vaient con­cevoir grâce au pain et aux jeux.  Aujourd’hui la pop­u­lace doit adopter un com­porte­ment de  docil­ité, de tran­quil­lité, de ser­vil­ité. Il est par­fois des soubre­sauts, des élans de révolte qui autorisent les mass­es à s’imaginer libres de leurs pen­sées et de leurs actes. Il est illu­soire, tout n’est que manip­u­la­tion.

Par­mi les moyens mis à la dis­po­si­tion de nos gou­verne­ments, un par­ti­c­ulière­ment se met en évi­dence.  La télé, le petit écran est un out­il mer­veilleux de for­matage des cerveaux.  Il per­met d’implanter dans les esprits dociles, une vision uni­verselle qui ori­ente une com­préhen­sion des événe­ments tron­quée et fal­si­fiée.

Un exem­ple frap­pant est la mise à notre dis­po­si­tion des faits de guerre se déroulant en Syrie.  La télé nous assène des images démon­trant la nociv­ité du régime autori­taire de Bachar. La dic­tature face à une demande de démoc­ra­tie représen­té par l’armée libre de Syrie.  Les faits bruts sont par­lants, même un novice en géopoli­tique assim­i­le sans peine la dual­ité. Le bon et le méchant.   Afin de ne pas encom­br­er les cerveaux des téléspec­ta­teurs de choses futiles, on occulte les mul­ti­ples caus­es de cette guerre que l’on veut civile.  En fait ce n’est qu’un kriegspiel plané­taire.  C’est le ter­rain de jeux de plusieurs pays qui s’affrontent pour impos­er leur leader chip au mépris de la vie humaine.  L’hypocrisie la plus sournoise se décline dans la propo­si­tion de créer un couloir human­i­taire visant à fournir aux assiégés des vivres. De fait cela autorise le pro­longe­ment du con­flit au détri­ment de la pop­u­la­tion civile prise en otage.  Lors du bom­barde­ment de la ville de Dres­de durant la sec­onde guerre mon­di­ale, per­son­ne n’a pro­pos­er le moin­dre répit de peur de déclencher l’hilarité générale.

Les inter­venants extérieurs, les USA, l’Angleterre, la France, la Turquie, la Russie, l’Iran et Israël ali­mentent et arment les dif­férents courants qui se com­bat­tent.  La manœu­vre qui vise à élim­in­er Bachar pour ouvrir les portes du pou­voir à des fac­tions ouverte­ment islamistes va t’elle réus­sir?  Quel intérêt pour l’occident de pro­mou­voir l’islam rad­i­cal?  Gar­dons à l’esprit que pour souper avec le dia­ble il faut une longue cuil­lère.

Category : Actualités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :