Football et nationalisme.

Football et nationalisme.

Football et nationalisme.

Si une pul­sion sui­cidaire nous tenaille, il est une voie toute tracée qu’il nous faut emprunter.  Enfourcher la thèse du nation­al­isme nous désign­era sans coup férir comme vic­times aux yeux des doc­teurs de la loi.  Aucun lazzi ne nous sera épargné, les sar­casmes les plus vir­u­lents nous serons adressés, aucune invec­tive ne sera assez forte pour représen­ter le mépris dans lequel nous sommes tenus.  Pour­ront fleurir les quoli­bets , puis vien­dront les qual­i­fi­cat­ifs les plus éculés,  nazi,  fas­ciste, réac­tion­naire,  col­labo,  chau­vin et pourquoi pas monar­chiste.

Les spé­cial­istes, et ils sont nom­breux sont unanimes :  nation­al­isme= DANGER.  Cela débouche force­ment sur des régimes coerci­tifs et va en guerre.  Economique­ment c’est cat­a­strophique, l’inflation et le chô­mage deviendraient endémiques et le mal­heur s’abattrait sur les impru­dents qui plébiscit­eraient la venue au pou­voir d’un clan nation­al­iste.   Bref la bête immonde serait de retour.

Bon prince les lau­da­teurs du cos­mopolitisme, du vivre ensem­ble, du libre échange et de l’immigration autorisent une échap­pa­toire, une porte de sor­tie.  Pour calmer les ardeurs des admi­ra­teurs du dra­peau et des ori­flammes, les manip­u­la­teurs d’opinions offrent un pis aller, une com­pen­sa­tion.  Le Foot­ball : ce sport médi­a­tique par excel­lence se prête admirable­ment au détourne­ment des excès de testostérones de quelques mil­lions d’individus qui pré­tendraient à des vel­léités de patri­o­tisme.

Au regard des scènes d’hystérie col­lec­tive que sus­cite un but mar­qué dans les cages advers­es, les valeurs patri­o­tiques portées au plus haut, l’amour de l’équipe représen­tant le pays, il est néces­saire de refrein­er ces ardeurs belliqueuses.  Pour cela un sub­terfuge est employé.  Il s’agit de faire applaudir et aduler des joueurs dont les patronymes ne rap­pel­lent en rien les vieux noms français inscrits au fron­ton de nos mon­u­ment aux morts.   Ne soyons pas dupe de ce pok­er menteur et restons vig­i­lants.

Quant aux joueurs qui ser­vent tous à l’étranger où ils échap­pent au fisc français, sont-ils con­scients de ce rôle de soupape de sécu­rité ?  Je pense qu’ils s’en con­tre­fichent. Leur patrie s’appelle l’argent.   ( le pognon comme le nomme un cer­tain……..)

Category : Actualités , Réflexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :