La torture. Un mal pour un bien?

La torture. Un mal pour un bien?

La torture. Un mal pour un bien?

La tor­ture est con­damnable au même titre que la guerre, que la bombe atom­ique ain­si que la famine, les guer­res trib­ales, les hommes qui frap­pent leurs femmes et les mas­sacres d’innocents.  Pour­tant l’homme a tou­jours pra­tiqué des sévices envers ses con­tem­po­rains.  Fort d’un axiome tel que : la fin jus­ti­fie les moyens.  Il a pra­tiqué des atroc­ités sou­vent par pur sadisme.  Il est pour­tant des cas qui méri­tent réflex­ion.  Com­ment oblig­er le ter­ror­iste Salah Abdeslam à libér­er sa parole alors que son mutisme insulte nos morts et nos blessés, sinon par des moyens que la morale réprou­ve.

Cette méth­ode d’investigation qui ali­mente la con­tro­verse s’invite en place publique. Le locataire tem­po­raire de l’Elysée a encore frap­pé. Ama­teur de bons mots qui provo­quent l’émoi de la classe poli­tique. Il vient de surenchérir sur sa phrase pronon­cée à Alger lorsqu’il assim­i­lait la coloni­sa­tion française à un crime con­tre l’humanité.  De recon­naitre la respon­s­abil­ité de l’état français dans la dis­pari­tion de Mau­rice Audin lors de la guerre d’Algérie  est encore un geste de soumis­sion envers un pays qui ne nous aime pas.

L’arrogant quadragé­naire lau­da­teur des trans­gres­sions veut-il nous ven­dre Audin en héros ?, alors que celui-ci ne fut qu’un ardent défenseur du FLN à l’instar de cer­tains mil­i­tants du par­ti com­mu­niste qui trahirent leur pays au prof­it de la révo­lu­tion algéri­enne soutenue par l’union sovié­tique.

Alors oui l’armée française a tor­turé les poseurs de bombes. Il était impératif de déman­tel­er les réseaux ter­ror­istes dans la ville d’Alger. Les poseurs et poseuses de bombes tuaient et muti­laient des inno­cents. La méth­ode douce qui con­siste à pos­er une ques­tion qui ne reçoit qu’une rebuf­fade n’est pas la bonne. Quand l’urgence com­mande il faut par­fois inciter par la force un ter­ror­iste à par­ler.

Le FLN a t-il tor­turé ? OUI il a éven­tré des femmes enceintes, oui il a mas­sacré des petites filles et des petits garçons. Oui il a émas­culé des sol­dats français, oui avec leurs par­ties géni­tales dans la bouche, oui il a brulé vif les harkis, oui il a égorgé tous ceux qui représen­taient la France, oui Audin comme cer­tains de ses cama­rades cocos ont trahis leur pays en appor­tant leur aide aux fel­louzes.

Le PC a bon dos de clairon­ner oui la France a tor­turé, alors que ses séides ont pra­tiqué cette méth­ode à grande échelle.  Plus près de nous durant l’épuration en 1944 et 1945, des élé­ments appar­tenant au par­ti com­mu­niste ont tor­turé et tué sem­ble t-il sans prob­lèmes de con­science.  Voir à ce sujet l’institut den­taire au 176 avenue de Choisy à Paris.

Category : Actualités , Réflexion

1 thought on “La torture. Un mal pour un bien?

  1. Tu as tout à fait rai­son, Gilles, il fal­lait con­naître les endroits où les amis de Audin plaçaient les bombes. Même si la tor­ture est igno­ble, il n’y avait que ce moyen pour faire par­ler les ter­ror­istes et ain­si sauver des vies d’innocents. Et n’oublions pas qu’à cette époque la France était dirigée par des social­istes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :