Referendum d’initiative citoyenne

Referendum d’initiative citoyenne

Referendum d’initiative citoyenne

La crise des gilets jaunes qui est un mou­ve­ment d’humeur, voir de mau­vaise humeur a per­mit de sor­tir des oubli­ettes de l’état ce con­cept que l’on croy­ait à jamais dis­paru. Car soigneuse­ment caché par les élus de la ripou­blique.  Si le citoyen lamb­da décou­vre avec ravisse­ment ce moyen d’exprimer son mécon­tente­ment, les élus unanime­ment en con­tes­tent le bien fondé, arguant que cette démoc­ra­tie directe est dan­gereuse. Car elle porte au grand jour des idées haute­ment sub­ver­sives, offrant un pou­voir désta­bil­isant à une pop­u­lace ignare et sous diplômée.  De voir des lois bafouées et con­testées par des indi­vidus ne pos­sé­dant aucune légitim­ité appor­tent un fris­son d’horreur à nos chers élus. Pour­tant quelques par­tis poli­tiques appel­lent de tous leurs vœux cette mod­i­fi­ca­tion de nos pra­tiques poli­tiques. De pren­dre l’avis de la pop­u­la­tion sur des sujets qui impactent notre avenir sem­ble l’évidence même.  Le risque pour nos édiles est de con­stater le désac­cord de la majorité silen­cieuse avec des lois jugées néfastes, car anti nationales. En fait l’obsession des ten­ants du pou­voir est de ne pas céder un pouce de ter­rain à des pop­ulistes qui pour­tant représente le pays réel. Les nom­breuses objec­tions portées con­tre le RIC ne sont que des manœu­vres dila­toires des­tinées à retarder une démoc­ra­tie directe pour­tant large­ment util­isée par une nation large­ment démoc­ra­tique :  la Suisse. Soyons opti­mistes et util­isons le RIC. Nous risquons d’en être sat­is­fait et de l’employer à notre prof­it, nous le peu­ple et non pas les petits mar­quis qui nous gou­ver­nent.

Category : Actualités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :