La diversité dans tous ses états.

La diversité dans tous ses états.

La diversité dans tous ses états.

Voila bien un sujet déli­cat à traiter. Je l’abor­de à pas comp­tés, la plus grande pru­dence s’im­pose à quiconque désire rester à l’abri des lois scélérates qui musè­lent la lib­erté d’ex­pres­sion. Le désir de se tenir éloigné des geôles du pou­voir néces­site le choix d’un vocab­u­laire expurgé de mots poli­tique­ment incor­rects. S’in­surg­er con­tre des faits dument attestés peut con­courir à attir­er sur soi les foudres de Thémis.
Ceci dit, je voudrais attir­er l’at­ten­tion sur des évo­lu­tions de la société qui ne sem­blent pas trou­bler grand monde soit par sym­pa­thie pour ces nou­veautés, soit pra­ti­quant la poli­tique de l’autruche. Nos conci­toyens adhèrent à ces pres­sions jour­nal­ières sans éprou­ver le moin­dre désac­cord.
Pour ma part j’ob­serve avec un œil exer­cé et vig­i­lant la société qui m’a vue naitre, or celle-ci évolue dans une direc­tion qui me laisse per­plexe. Suis-je le seul à percevoir la manière insi­dieuse de nous impos­er un mul­ti­cul­tur­al­isme pas for­cé­ment souhaité par une pop­u­la­tion attachée à des valeurs ances­trales inspirées d’une his­toire mul­ti sécu­laire. Ain­si par le biais de la pub­lic­ité on accroit l’idée que notre pop­u­la­tion est majori­taire­ment com­posée de citoyens de mul­ti­ples couleurs. Par ailleurs un spec­ta­teur lamb­da peut aisé­ment con­stater que les humoristes d’au­jour­d’hui sont mas­sive­ment por­teurs d’un humour d’outre méditer­ranée. Les médias tou­jours aux ordres ne man­quent pas de faire la part belle aux jour­nal­istes issus de la diver­sité vis­i­ble.
Il va de soi que le sport véhicule ces nou­veaux dic­tats et impose la diver­sité au détri­ment de la pop­u­la­tion de souche, et laisse por­tion con­grue à la majorité gauloise. Le monde poli­tique ne saurait se dis­tinguer en n’im­i­tant pas cette avancée inex­orable qui scelle notre des­tin. On ne compte plus les élus, de con­seillers munic­i­paux à députés ou séna­teurs issus de cette diver­sité très sou­vent musul­mane.
Tout citoyen compt­able de l’avenir de ses enfants con­state sans beau­coup de dif­fi­culté que les français d’o­rig­ine celte sont une com­posante qui tend à dis­paraitre. Si nom­bre de nos conci­toyens s’ac­com­mod­ent de cette dis­pari­tion à long terme et ne sont pas hor­ri­fiés par l’ef­fon­drement de nos cathé­drales c’est que nous méri­tons cette puni­tion. Ou réagis­sons et démon­trons à nos rem­plaçants que nous ne sommes pas encore morts.

Category : Actualités , Réflexion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :