Vie privée et hommes publics.

Vie privée et hommes publics.

Vie privée et hommes publics.

L’af­faire qui sec­oue le lan­derneau poli­tique met en évi­dence une con­tra­dic­tion majeure. L’op­po­si­tion entre la trans­parence de la vie privée et sa préser­va­tion. Or l’ap­pel au respect de la vie privée a reçu l’onc­tion de la classe poli­tique et de ses vas­saux, les fol­lic­u­laires aux ordres. L’indig­na­tion de ces don­neurs de leçon cache peut être une peur vis­cérale de la vérité.
Revendi­quer le respect de sa vie privée dénote chez nos poli­tiques une aver­sion envers les déla­teurs qui osent ren­dre pub­lic leurs légers tra­vers. Per­ver­sions sex­uelles, dis­sim­u­la­tion de revenus, emplois fic­tifs, maitress­es cachées, pré­var­i­ca­tion, dél­its d’ini­tiés, abus de biens soci­aux, cor­rup­tion et pan­tou­flage de nos énar­ques dans le privé, ce qui n’est pas nég­lige­able. L’é­ta­lage de ces dérives choquent nos élus qui hurlent au déni de démoc­ra­tie en invec­ti­vant tous ces fac­tieux qui met­tent en péril la démoc­ra­tie.
Le silence s’im­pose comme la norme. Aus­si peut-on s’é­ton­ner lorsque ces mêmes tartuffes sou­ti­en­nent vigoureuse­ment les adeptes de bal­ance ton porc. D’é­taler la vie privée de ces forcenés du sexe est aval­isé par tous ces par­ti­sans de l’omer­ta. L’indig­na­tion soulevée chez ces braves gens lorsque le car­di­nal Bar­barin omit de sig­naler les pen­chants pédophiles de cer­tains prêtres prête à sourire.
On doit en con­clure que seuls les poli­tiques devraient béné­fici­er d’une clause les abri­tant de toute indis­cré­tion. Pour­tant en son temps, les déboires amoureux d’un homme poli­tique de pre­mier plan firent les choux gras d’une presse avide de sen­sa­tion­nel et peu soucieuse de la vie privée de cet homme qui se nom­mait J‑M Le Pen.
Pour ma part je revendique le droit de con­naître la per­son­nal­ité réelle des femmes et des hommes qui sol­lici­tent mon adhé­sion à leur élec­tion. Si ces qué­man­deurs ne sont que des canailles et des cra­pules com­ment pour­rais-je les hon­or­er de ma con­fi­ance ?
En 1988 si la presse avait fait fi du respect de la vie privée de feu Mit­ter­rant en dévoilant le passé trou­ble et les cachoter­ies de ce can­di­dat à sa pro­pre suc­ces­sion aurait-il été élu ? Jeunesse mil­i­tante à l’ex­trême droite, prox­im­ité avec Eugène Schueller financier de la cagoule, Ton­ton fut égale­ment récip­i­endaire de la fran­cisque, médaille récom­pen­sant les bons élé­ments du régime de Vichy. Son faux atten­tat de l’ob­ser­va­toire et je n’évo­querai qu’à demi-mots sa maîtresse et sa fille cachée vivant au cro­chet de la république. Bon nom­bre d’électeurs ne don­neront jamais leurs suf­frages à des menteurs ou des voleurs et en aucun cas pour un lau­da­teur des Lgbt. Donc crions haut et fort. Pas de vie privée pour les hommes publics.

Category : Actualités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :