covid19. A qui profite le crime ?

covid19.  A qui profite le crime ?

covid19. A qui profite le crime ?

Bien que l’épidémie ne donne pas vrai­ment des signes d’es­souf­fle­ments, les opti­mistes scru­tant les chiffres décè­lent une pos­si­ble décrue de la pandémie. Est-il raisonnable de crier vic­toire et de ven­dre la peau de l’ours ? Nul ne le sait. Le décon­fine­ment tant espéré ne risque t‑il d’of­frir une deux­ième chance à ce virus qui cache ses orig­ines. Est-il naturel ou né de la main de l’homme ou s’est-il échap­pé par une nuit sans lune ? Des appren­tis sor­ciers ont-ils joué avec le feu ? Peut importe il est là et notre vie s’en trou­ve boulever­sée. Qui va en tir­er prof­it ? Si on exam­ine som­maire­ment les trou­bles occa­sion­nés par le méchant virus, il est évi­dent que le gou­verne­ment trou­ve des raisons d’être sat­is­fait. Quant aux gou­vernés ils per­dent la dernière lib­erté en leur pos­ses­sion, il s’agis­sait de la lib­erté de cir­culer à sa guise et ceci sans per­mis ni autori­sa­tion. L’é­tat ten­tac­u­laire avait omis de tax­er la libre cir­cu­la­tion dans ses fron­tières. Certes hors du pays un passe­port était néces­saire moyen­nant finance. Respir­er l’air ambiant est encore gra­tu­it, encore que nous n’ayons droit qu’a un ersatz car l’air pur n’est plus de ce monde depuis belle lurette. Cette lib­erté de cir­culer chère­ment acquise est sup­primée d’un coup de baguette mag­ique. Le con­fine­ment a bon dos, le gou­verne­ment a trou­vé la for­mule idoine pour laiss­er les fâcheux rivés sur leurs canapés. Les grincheux astreints à camper jour et nuit dans leurs pénates ont un aperçu de leur futur. Le covid grimé en épée de Damo­clès est l’arme secrète de la mon­di­al­i­sa­tion. Allons nous de bonne grâce accepter un vac­cin qui à notre insu risque de nous inoculer des nanos tech­nolo­gies ? Allons nous accepter sans bronch­er tous les con­trôles à base de recon­nais­sance faciale ? Allons nous courber l’é­chine pour échap­per aux drones inquisi­teurs ? Allons nous accepter l’inéluctable de céder notre place aux machines et recevoir l’obole du salaire uni­versel. Devrons nous nous fau­fil­er pour échap­per aux caméras indis­crètes qui nous suiv­ent pas à pas ? Sommes nous aveu­gle pour ne pas voir l’asservisse­ment volon­taire où nous sommes plongés au nom de notre survie ? La pandémie au ser­vice de l’oli­garchie mon­di­al­isée va étein­dre la lueur d’e­spoir sus­cité par un retour au pro­tec­tion­nisme, souhaité par les français lorsqu’ils ont décou­vert l’am­pleur du bradage de notre économie. Une ques­tion s’im­pose. Quand ?

Category : Actualités

1 thought on “covid19. A qui profite le crime ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :