Jean Raspail: Un prophète s’en est allé

Jean Raspail: Un prophète s’en est allé

Jean Raspail: Un prophète s’en est allé

Mal­gré une œuvre abon­dante traduite en plusieurs langues dans le vaste monde, Jean Ras­pail reste un auteur rel­a­tive­ment mécon­nu dans son pro­pre pays. Il pro­fes­sait des idées que cer­tains décrivent comme anachroniques et obsolètes. Pensez donc ! Cet anti con­formiste se revendique roy­al­iste. Voilà bien une idée far­felue qui démon­tre l’o­rig­i­nal­ité de ce lanceur d’alerte.

Cela vise surtout à décon­sid­ér­er l’œu­vre de fic­tion qui fit sa répu­ta­tion. Car elle soulève une inter­ro­ga­tion majeure. Risquons-nous une inva­sion migra­toire ? Jean Ras­pail fût un vision­naire. Avant tout le monde, il perçut un dan­ger que per­son­ne n’imag­i­nait. Son livre, le camp des saints, pub­lié en 1973, décrit sans com­plai­sance une inva­sion mar­itime. À bord de navires vétustes et rouil­lés, une mul­ti­tude de pau­vres hères s’embarque à des­ti­na­tion de l’Eu­rope, et au fil du temps se rap­proche de nos côtes. Vont s’af­fron­ter deux fac­tions: les par­ti­sans d’un accueil frater­nel et les par­ti­sans du rejet à la mer. Ce sera la veu­lerie qui l’emportera. Les pusil­lanimes qui refusent le com­bat serons emportés comme fétus de paille au même titre que les résis­tants qui ver­ront leur nom­bre fon­dre comme neige au soleil avant d’être avalés par le tsuna­mi migra­toire.

Sans jouer les Cas­san­dre, on peut observ­er que la sit­u­a­tion d’au­jour­d’hui pos­sède des simil­i­tudes assez trou­blantes. Une dif­férence de taille : nous avons franchi un palier sup­plé­men­taire dans l’ab­jec­tion. Non con­tent de favoris­er les envahisseurs, nous allons à l’aide de gros bateaux récupér­er des migrants de préférence musul­mans aux portes des pays Africains qui les héber­gent. À quelques enca­blures du rivage nous récupérons ces naufragés afin d’inon­der l’Eu­rope.

Mer­ci pour l’alerte Mon­sieur Ras­pail. Mais j’ai bien peur que ce soit en vain…

Category : Actualités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :